LES U11.1 AU PLATEAU DE LA DUCHÈRE

Samedi 3 mars 2018, stade de la Sauvegarde à LYON 9ème, synthétique
Un week-end de reprise qui commence mal par la présence seulement de 7 joueurs pour ce plateau.
Avec un nombre impressionnant d’indisponibilité et des malades de dernières minutes, nous ferons avec.
La philosophie et l’esprit de groupe sont annoncés. Le groupe adhère aux consignes et se les approprient.
Un premier match face à l’ogre FC VAULX-EN-VELIN 1.
FC VAULX – FCBS : 1  –  0
Un match qui s’annonce dur, et en effet, la difficulté est au rendez-vous. Mais avec énormément de surprise et classe, c’est l’adversaire qui est en difficulté. Notre groupe réduit est solidaire et en place, lignes rapprochées. Le groupe travaille comme un seul homme et patiente, repoussant attaque après attaque qui ne s’avèrent pas dangereuses. Durant 13 minutes, nous avons des guerriers qui tiennent quelque chose peut-être.
Malheureusement, à la 14eme minute, sur la seule erreur de notre part, une mauvaise relance (trop précipitée), un mauvais replacement des coéquipiers et nous encaissons un but.
Le match ira à son terme sans que le score ne bouge, mais quelle belle prestation qui étonne parents et adversaires.
AS DUCHÈRE – FCBS : 1 – 0
Un match plus intense dans les duels. Nous retrouvons notre système qui est en place, nous avons même le luxe de dominer et de créer le jeu. Sur un contre mal géré dû à la fatigue et un peu de naïveté dans les duels, nous encaissons un but. Rébellion et reprise du travail collectif, un rouleau compresseur se met en marche. Nous avons les occasions, une frappe lobée de Nolan à 25 m trouve la barre… Tom est court pour reprendre un centre au deuxième poteau et les corners s’enchaînent, mais le score en restera là.
MENIVAL – FCBS : 0  –  0
Un dernier match où nos petits jaunes et verts dominent à outrance, mais nous manquons de calme et de justesse dans les derniers mètres. Quelques contres amènent un danger, mais notre portier et nos joueurs dressent une vraie muraille. À 2 minutes de la fin du match, Andrea fait l’action parfaite, mais le bon choix n’est pas récompensé et nous en resterons là.
Mot des coachs : « Un groupe qui ne m’a pas surpris par son investissement. Certes, nous subissons deux défaites et un nul, mais je dirai surtout qu’avec un groupe réduit de 7 joueurs, nous avons donné une leçon de travail collectif aux autres équipes. Les coachs adverses ont d’ailleurs félicité notre groupe. Si les enfants gardent ce sérieux et cette discipline, à 8 et avec des remplaçants, ils seront très très durs à battre.»